Vers la libéralisation des noms de domaine au 1er janvier 2009...

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8345275ff69e200e553a9d7068834

Listed below are links to weblogs that reference Vers la libéralisation des noms de domaine au 1er janvier 2009...:

L’Icann, l’organisme en charge des noms de domaine sur le net, a décidé, au terme de sa 32ème réunion internationale (qui s’est déroulée du 23 au 27 juin), d’étendre les possibilités de dépôt des noms de domaine. Cette libéralisation des noms de domaine a pour objectif de désengorger la  toile des milliards de noms de domaine terminant par « .com ». L’Icann souhaite en effet créer des noms de domaine beaucoup plus faciles à mémoriser. Ainsi, les nouvelles extensions, qui entreront en vigueur à partir du 1er janvier 2009, pourront désigner une ville comme « .nyc » pour New York, ou des activités économiques comme « .bank ».

Mais attention, les « .geraldine », « .cristina » et « .pierre » ne sont pas pour autant prêts de faire leur apparition sur la toile. En effet, les droits à payer pour l’octroi d’un nom avec une nouvelle extension devraient avoisiner les 100.000 dollars (63.500 euros) pour chaque nom, de quoi décourager les internautes lambda !

Enfin, soulignons que la réglementation nécessaire à la création de ces nouveaux noms de domaine est à la hauteur de la révolution initiée par l’Icann. En effet, la mise en place et la gestion de ces nouveaux noms de domaine va s’avérer un véritable casse-tête pour l’Icann. Outre la fixation des règles relatives à la désignation des gestionnaires de ces nouvelles extensions et à la commercialisation des noms de domaine, l’Icann va devoir scrupuleusement veiller à ce que ces nouveaux noms de domaine ne portent pas atteinte à la morale ou à l’ordre public, ne violent pas le droit des marques et n’entraînent pas une forte confusion avec un autre TLD (Top-Level Domain) existant.

Commentaires

Merci pour ces précisions et ce rappel. Nuls doutes sur le fait qu'il va y avoir des dérives importantes.

Il sera nécessaire que bon nombre d'entreprises soient vigilantes et mettent en place, chacune à leur niveau, une veille pour se prémunir de noms de domaines trop "borderline" au leur.

Bien à vous.

Serge Camguilhem
Business Consultant

www.BBPcompany.com

Rédigé par : Camguilhem | 7 sep 2008 10:05:27

Ne serait-ce pas simplement pour gagner plus d'argent en effet ?

Rédigé par : cola | 8 sep 2008 02:42:06

je suis très surprise par le pei de commentaires laisss à votre billet ! ;)

Rédigé par : arrangeur | 30 oct 2008 12:11:39

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.